Sara Descamps-Wassif

Responsable du fichier d’autorité

Bibliothèque de l’Institut du monde arabe

sdescamps@imarabe.org

 

 

 

 

Banque de données A`LÂM de la Bibliothèque de l’Institut du Monde Arabe (IMA), Paris

 

Fichier d’autorité

 

I - Le fichier d’autorité : structure et contenu

I. 1 - Structure générale des vedettes classiques et contemporaines

I. 2 - Cas des auteurs écrivant dans les deux langues 

I. 3 - Les informations biographiques du fichier d’autorité

II - Le bilinguisme 

II. 1 - La translittération en latin des noms arabes contemporains

II. 2 - La translittération en arabe des noms occidentaux

II. 3 - Quelle solution adopter pour les patronymes traduits ?

III - Perspectives et axes d’exploitation

IV - Conclusion

 

Introduction

Confrontée à diffuser un important fonds documentaire relatif au monde arabe, la Bibliothèque de l’Institut du Monde Arabe a créé en 1994 une banque de données traitant le problème des vedettes-auteurs. Cette banque de données se présente sous forme d’un fichier d’autorité et d’un dictionnaire bio-bibliographique. Nous ne parlerons ici que du fichier d’autorité.

 

 

I - Le fichier d’autorité : structure et contenu

Face aux hésitations et à l’absence de normes arabes ou internationales en matière de choix de la vedette-auteur, personne physique, face aux pratiques divergentes des bibliothèques arabes et étrangères travaillant sur des fonds en langue arabe ou relatifs au monde arabe, la création d’un fichier d’autorité est devenue nécessaire afin de répondre aux exigences et aux besoins de l’utilisation du fonds documentaire de l’IMA. La base de données A`LÂM[1]est née de la prise de conscience de ces besoins qui n’ont fait que s’amplifier.

 

Elle est le résultat de nombreuses consultations d’ouvrages de références ainsi que d’une étude approfondie de ce qui existe déjà dans le monde arabe et dans le monde occidental, sans négliger pour autant un certain nombre de travaux réalisés de qualité mais qui ne peuvent, hélas,  répondre à notre attente. Signalons, en passant, que le souci de normalisation de ces données est récent.

 

Notre fichier d’autorité, comme tout fichier, est conçu pour être un outil de travail vivant et performant dont la finalité est d’éviter la prolifération des graphies du nom d’un même auteur. Il recense les auteurs arabes classiques et contemporains, ainsi que les auteurs non arabes spécialisés sur le monde arabo-musulman, et plus récemment des acteurs politiques, économiques ou culturels.

 

Ce fichier spécifique est novateur en ce sens qu’il prend en compte, conformément à la vocation de l’IMA, le multilinguisme et le bi-alphabétisme.

 

Il contient actuellement 9180 notices, dont 2560 notices d’auteurs arabes classiques et 6610 notices d’auteurs contemporains, parmi lesquels 1760 ont une vedette principale en caractères latins. Ces derniers sont, soit des écrivains arabes ayant choisi une langue occidentale comme langue d’écriture, soit des écrivains occidentaux. Tout cela permet de comprendre notre démarche en ce qui concerne la structure du fichier, à savoir l’établissement d’une double vedette d’autorité, l’une en caractères arabes, l’autre en caractères latins, alors que la règle générale dit qu’il ne peut y avoir qu’une seule vedette d’autorité. Ce choix d’une vedette parallèle s’est imposé du fait qu’à la bibliothèque, la recherche dans les bases de données peut se faire indifféremment en caractères latins ou en caractères arabes. Nous avons donc été conduits, après moult réflexions, à créer, pour tous les auteurs, une vedette principale et une vedette parallèle, afin  de répondre aux demandes d’information et de consultation d’un public bilingue.

 

I. 1 -  Structure générale des vedettes classiques et contemporaines

Pour les auteurs classiques, nous avons adopté une vedette principale en arabe et, en vedette parallèle, la translittération du nom de l’auteur en latin. Cette translittération ne pose aucun problème car la prononciation des noms des auteurs classiques est standardisée et largement connue.  Nous avons utilisé, en grande partie, la norme ISO 233-2, en l’adaptant aux contraintes  de notre système informatique.

 

Pour le choix de la vedette, nous nous sommes référés aux sources existantes en langues occidentales et en langue arabe. Afin d’accéder à toutes les graphies d’un même auteur, nous procédons à un renvoi vers la vedette principale ; ces renvois correspondent à des formes trouvées dans des ouvrages de référence ou dans des études critiques concernant l’auteur. Le fichier témoigne de l’ensemble des formes d’un même nom en répertoriant toutes les sources, et il est toujours susceptible d’être enrichi.

 

La vedette d’autorité classique est composée comme suit : l’élément le plus connu du nom de l’auteur est retenu pour le choix de la vedette dite classique, qu’il s’agisse du ism `alam[2], du laqab[3], de la kunya[4], de la nisba[5]. Viennent ensuite, généralement, le prénom puis le nom du père, respectant ainsi, à quelques exceptions près, les références arabes et les références occidentales.

 

Exemples :

pour composer cette vedette-auteur, nous utilisons les ouvrages de références les plus connus : Brockelmann, Ziriklî, l’Encyclopédie de l’islam, Kahhâla, les Tabaqât, ou Kutub al- Tarâgim, etc.

Remarque : certains auteurs sont connus par leur prénom : `Umar B. Ab¸ Rab¸`a, `Al¸ MubŒrak, etc…

 

Pour les auteurs arabes modernes [6]et contemporains, en général, la vedette est composée du nom de famille, suivi du prénom de l’auteur, quelquefois suivi aussi du nom du père, évitant ainsi certains problèmes d’homonymie.

 

Pour la période contemporaine, dans certains pays arabes, il peut y avoir absence du nom de famille. C’est alors qu’on retient le dernier élément du nom comme vedette, suivi du prénom et du nom du père.

 

Lorsque des auteurs utilisent un pseudonyme qui devient plus connu que le nom patronyme lui-même, c’est ce pseudonyme qui est choisi comme vedette. Exemples : Adán¸s, au lieu de Isbir, `Al¸ Sa`¸d.

 

I. 2 -  Cas des auteurs écrivant dans les deux langues 

D’autres difficultés ont encore surgi : un auteur peut, en effet, avoir écrit en langue arabe ou en langue occidentale, voire dans les deux langues. Le fichier d’autorité permet la restitution de toutes les notices d’un même auteur, quelle que soit la langue d’interrogation. Par la richesse de son système de renvoi et le bi-alphabétisme des notices, nous obtenons tous les éléments qui concernent l’auteur.

 

Dans nos recherches, nous avons remarqué la tendance à translittérer, d’une manière systématique, les noms d’auteurs arabes en caractères latins, selon la forme classique. En effet, cela est valable, comme nous l’avons vu ci-dessus, pour les auteurs classiques, qui sont largement connus, ce qui n’est pas le cas pour les auteurs contemporains, principalement à cause des différentes manières de prononcer leur nom. En réalité, la prononciation dépend de la région où vit l’auteur et sa connaissance ne relève pas de la maîtrise d’une langue, mais plutôt de la connaissance de la région de l’auteur et de la manière d’y prononcer les noms.

 

Face à ce problème de prononciation, nous avons vu l’utilité d’introduire la vocalisation en arabe, ce qui permet de contourner cette difficulté et d’harmoniser la prononciation des noms contemporains. La vocalisation des caractères arabes impose cependant de nombreuses contraintes et n’est pas réellement applicable actuellement  dans un système informatique. Les voyelles doivent être écrites au-dessus et en-dessous des lettres et les tentatives informatiques, pour résoudre le problème de visualisation ou d’impression, ont été nombreuses mais n’ont pas abouti à des résultats satisfaisants. Grâce à l’avance technologique, le problème de la vocalisation pourra-t-il être résolu ? Souhaitons-le pour rendre minime l’erreur de prononciation. Cependant, nous avons en partie pallié cette lacune : grâce à la translittération latine, nous pouvons obtenir la bonne forme du nom.

 

Signalons à ce sujet que les articles de périodiques constituent des sources précieuses d’enrichissement pour notre fichier. C’est dans ce but que nous commençons à introduire les acteurs politiques, économiques ou culturels contemporains extraits de notre base de traitement des articles. Riches de renvois et de formes différentes d’un article à l’autre, ils aident aussi à une translittération plus correcte du nom.

 

I. 3 - Les informations biographiques du fichier d’autorité

La vedette d’autorité est complétée par des informations biographiques qui permettent notamment d’éviter les éventuelles confusions entre les homonymes :

 

les dates et lieux de naissance et de décès éventuels,  la nationalité pour les auteurs contemporains et les qualités de l’auteur (ex. linguiste, historien, poète, médecin, etc.). Ces qualités peuvent différer selon que l’auteur est classique ou contemporain (ex. Faqih, Adib, Qadi, Jurisconsulte, Juge, etc.). Adib est utilisé pour les deux périodes, à condition que l’auteur contemporain soit réellement Adib (ex. Taha Hussein, etc.). Le genre masculin ou féminin pour les contemporains, est également précisé.

Apparaissent aussi les sources à partir desquelles les renseignements biographiques et les formes rejetées ont été relevés. Sont introduits aussi, les renvois ou formes "interdites" de l’auteur. Ces renvois peuvent être en langue arabe et / ou en langue occidentale.

 

II - Le bilinguisme 

Ce fichier d’autorité est géré par le logiciel MINISIS, qui permet d’effectuer une recherche sur n’importe quel champ rattaché à la vedette d’une notice et permet aussi la restitution de toutes les notices arabes, latines et bi-alphabétiques, quelle que soit la langue dans laquelle la recherche a été formulée.

 

Le bilinguisme nous met en présence de problèmes importants de normalisation. Ces problèmes portent sur deux points précis, que nous souhaitons exposer ici brièvement, d’abord  la translittération en latin des noms arabes contemporains, ensuite la translittération en arabe des noms occidentaux.

 

II. 1 - La translittération en latin des noms arabes contemporains 

 La forme d’un même nom d’auteur peut varier et diffère considérablement, selon l’appartenance régionale (Maghreb, Machrek, Golfe).

 

Nous sommes, de plus, confrontés à diverses formes d’écritures des noms contemporains, due à l’origine d’une prononciation dialectale, comme par exemple :

  حميد  = ©am¸d, ©umayd = حُميْد ou ©umayyid =  حُميًد  ,  =  حميدة©am¸da  ou ©mida =  حميدة 

al- HŒÑim¸, ou al-HŒÑm¸ pour الهاشمي

SGHAIER,   ÒA§·R  pour  الصغير    

al-ÐAYBN·,  al-зBN· pour الشيباني

الأعوج = Lawaj, =  العربي   Larbi

 

Certaines lettres arabes également se prononcent différemment d’une région à une autre, d’où la nécessité d’une "translittération phonétique" conforme à la bonne prononciation locale de ces lettres.

Par exemple :ق  ou ك  se prononce G [7],  selon la prononciation égyptienne.

Arabie Saoudite : ALGOSAIBI, Ghazi pour القصيبي، غازي

Algérie : GUERROUI, Brahim pour قروي، إبراهيم

Maroc  : GUENNUNI pour الكنوني  GUERRAOUI, Driss pour الكراوي، إدريس

Libye : GWIRI, `Abd Allâh pour  القويري، عبد الله

Tunisie : GUIGA, Tahar pour  قيقة، الطاهر  GUETTAT, Mahmoud pour قطاط، محمود

GUELLOUZ, Soad pour قلوز، سعاد

 

Irak : SAGGAR pour صكار

Dans les autres cas, les lettres    ق ou ك   se prononcent Q ou K.

Signalons aussi les graphies kurdes ou iraniennes qui s’écrivent en caractères arabes mais n’ont pas la même prononciation. Par exemple,

- la graphie d’origine kurde utilisée en Irak  تش se prononce comme la lettre arabe  ج

- ou encore la lettre d’origine persane utilisée en Irak كَ  se prononce comme la lettre arabe  غ  

 

La translittération s’avère précieuse dans l’harmonisation des graphies multiples d’un même auteur. Elle ne saurait en aucun cas se substituer à la forme arabe, la coexistence à l’intérieur d’une même notice des caractères arabes et latins étant tout à fait possible.

 

II. 2 - La translittération en arabe des noms occidentaux 

Le même problème se pose lorsqu’il s’agit de translittérer des noms occidentaux vers l’arabe. Prenons l’exemple de la translittération des noms anglais en caractères arabes qui, d’après les normes anglo-américaines, transcrivent la lettre en arabe sur des bases purement phonétiques. C’est la position que nous avons également adoptée en la matière.

Exemples :

ADAMS, Michael  =  آدمز، مايكل

PALMER, Edward Henry  = بالمر، إدوارد هنري

TAYLOR, John = تايلور، جون 

BURTON, Richard Francis =  برتون، ريتشارد فرانسيس

LAWRENCE, Thomas Edward =  لورانس ، توماس إدوارد

Nous pouvons constater aussi l’absence, en arabe, de certaines lettres occidentales telles que  P, V.

Exemples : Mervette, Violette, مرفت، فيوليت  Pierre, Paul, بيارن بول    

 

II. 3 - Quelle solution adopter pour les patronymes traduits ?

Un traitement à part est réservé aux patronymes arabisés ou latinisés lors de la traduction.

 

Des problèmes se posent lorsque les noms d’origine occidentale sont arabisés par les traducteurs et font l’objet de plusieurs graphies. Par contre, quand l’auteur écrit lui-même en langue arabe, le problème est résolu car cela nous permet d’adopter la forme retenue par ce dernier. Cette même règle est appliquée quand un auteur arabe a écrit en langue occidentale.

 

Quelques exemples de différences de translittération en arabe d’écrivains occidentaux illustrent les difficultés et l’aspect arbitraire de cette translittération,  d’un pays à un autre.

 

Exemples :

DE GOEJE, Michael Jan ده غويه ميخائيل أو دي خويه ميخيل يوهنا أو ده خوية، ميشائيل يان

GALLAND, Antoine pour كَلاَّن، أنطوان  أو جلان، أنطوان

GARDET, Louis  pour جارديه، لويس أو غارديه، لوي

GAUTTIER, Edouard pour  كَوتييه، إدواردجوتييه أو

GOLDZIHER, Ignaz pour جولدتسيهر، إجنتس أو كولدصهر، إجناس  [8]غولدزيهير أو

HUGO, Victor pour هوغو، فيكتور أو هيغو، فكتور أو فيكتر هيجو

 

III  - Perspectives et axes d’exploitation

Le caractère bilingue et la structure de ce fichier d’autorité se prête à une exploitation dépassant le cadre de l’IMA.

 

Il faut espérer qu’un jour, avec les bibliothèques et les centres documentaires occidentaux spécialisés sur le monde arabe, ou gérant un fonds en langue arabe et n’utilisant que la translittération latine, nous puissions étudier ensemble, en coopération avec les organismes concernés, le problème des auteurs contemporains, afin de les translittérer tel que l’auteur souhaite voir son nom écrit. Il nous faudra tenter de trouver une solution aboutissant à des normes unifiées.

 

III.1 -  Axes d’exploitation

Les axes d’exploitation de ce fichier sont les suivants :

 

- Base Orema, dictionnaire bio-bibliographique des savants orientalistes(le prototype a été réalisé dans le cadre d'un projet financé par le Fonds Francophone des Inforoutes) ;

- Dictionnaire bio-bibliographique, dont le premier volume, paru en 1999, concerne les écrivains palestiniens ;

- Index géographique bilingue qui permettra de restituer les noms des villes anciennes comme actuelles ; ainsi, le chercheur découvrira les toponymes existant dans la base ;

-  Index arabe et latin des auteurs.

 

III.2 - Finalités

Ce fichier n’est pas uniquement un réservoir destiné aux bases bibliographiques de l’IMA, mais il répond aussi à un besoin significatif des chercheurs. Nous avons pu le constater depuis la mise à disposition de cette base auprès de notre public.

 

La création de liens avec les autres banques de données gérées par la Bibliothèque, en particulier les bases  bibliographiques d’ouvrages et d’articles, est actuellement à l’étude, en collaboration avec le service informatique.

 

IV - Conclusion

Le besoin de communiquer, à un niveau international, les informations que nous possédons, nécessite des solutions standardisées, afin de pouvoir travailler en réseau. Il ne faut pas rester dans l’environnement fermé d’une application spécialisée afin d’éviter des solutions trop spécifiques et parvenir à une unification des différents systèmes de translittération, grâce au rôle d’intermédiaire que pourrait jouer l’IMA.

 

L’utilisation des jeux de caractères en milieu multilingue et multi-écritures est devenue un enjeu majeur correspondant au besoin d’échanger des données codées et universelles. Le transfert de l’information, facilité par l’informatique et les outils documentaires informatisés, nous permet d’espérer une unification de la méthode et une normalisation des noms propres. Même si la forme adoptée n’est pas identique dans tous les centres ou bibliothèques, la gestion informatisée des renvois et/ou des formes rejetées nous faciliterait la tâche, ainsi que celles des chercheurs.

 

Pour ce qui concerne la translittération en latin ou en arabe des noms occidentaux, mais aussi  berbères, turcs, iraniens, kurdes etc., nous souhaiterions étudier avec vous, les moyens de trouver une solution pertinente, en nous inspirant des travaux normatifs en cours afin de redéfinir ces questions, cela dans le respect de l’étude des travaux  existants et des progrès à accomplir.

 

Nous espérons que ce travail réalisé par la Bibliothèque de l’IMA pourra contribuer à poser les bases d’un projet partagé, permettant d’établir des normes universelles, grâce à l’outil informatique qui permet actuellement l’ouverture et le dialogue avec tous ceux qui s’intéressent au sujet.

 

Quelques exemples de notices d’autorité auteurs de la base A`LÂM

 

VEDPR         : إبن الهيثم، محمد بن الحسن   

VEDPA         : IBN al- HAYÖAM, Muªammad b. al- ©asan

EVED           : إبن الهيثم، محمد بن الحسن أبو علي   

REFVED      : الزركلي، الأعلام، 6 ، 83 ، 1984   

EVED           : بطلميوس  الثاني   

REFVED      : كحالة، معجم المؤلفين،9 ، 225   

EVED           : ALHAZEN

REFVED      : Robert 2

EVED           : AVENNATHAN

REFVED      : Encycl. isl., t.3, 811-12, éd.1975

EVED           : AVENETAN

REFVED      : Encycl. isl., t.3, 811-12, éd.1975

EVED           : IBN al- HAYTHAM, Abá`Al¸ al- ©asan b. al- ©asan al- BaÓr¸al- MiÓr¸

REFVED      : Encycl. Isl. t.3, 811-12, éd. 1975

EVED           : IBN al- HAIÖAM, Abá `Al¸ al- ©asan b. al- ©asan al- BaÓr¸al- MiÓr¸

REFVED      : Brock., G.I, 617- 619, S.I, 851- 854

EVED           : IBN AL- HAITHAM, Abu Ali al- Hasan ibnul Hasan

EVED           : إبن الهيثم، أبو علي محمد بن الحسن البصري   

REFVED      : سركيس ، معجم المطبوعات  العربية و المعربة، القاهرة، 280 ­ 281 ط 1928   

EVED           : IBN AL- HAYTHAM, Abá `Ali Muhammad ibn al- Hasan

REFVED      : Robert 2

EVED           : EBN EL HEITSAM, Abou Ali Mohammed ben el Hassen

REFVED      : Leclerc, Histoire de la médecine arabe, Paris, 1876

DTNH           : 354

DTNC           : 965

VILPAY       : Bassora, Irak

DTNH           : 354  

DTNC           : 965   

VILPAY       : البصرة، العراق   

DTDH           : 430

DTDC           : 1039

VILPD          : Le Caire, Egypte

DTDH           : 430   

DTDC           : 1039   

VILPD          : القاهرة، مصر   

QUAL           : عالم رياضيات   

QUAL           : عالم فيزياء

QUAL           : طبيب    

QUAL           : فيلسوف   

QUAL           : عالم بصريات   

QUAL           : عالم فلك   

QUAL           : Médecin

QUAL           : Mathématicien

QUAL           : Physicien

QUAL           : Philosophe

QUAL           : Astronome

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

VEDPR     : الجاحظ، عمرو بن بحر   

VEDPA    : ¥‹©Iä, `Amr b. Baªr al-

EVED       : DJ‹©IZ, Abá `UthmŒn `Amr b. Baªr al- KinŒn¸al- Fukaymi al-

REFVED   : Encycl. Isl., t.2, 395-398, éd. 1975

EVED       : الجاحظ، أبو عثمان عمرو بن بحر بن محبوب   

REFVED   : بروكلمان عر· جز، 3 ، 106­ 128   

EVED       : الجاحظ، عمرو بن بحر بن محبوب الكناني الليثي أبو عثمان الشهير ب   

REFVED   : الزركلي، الأعلام، 5 ، 74 ، 1984   

EVED       : الجاحظ، أبو عثمان عمرو بن بحر بن محبوب الكناني البصري المعتزلي   

REFVED   : كحالة، معجم المؤلفين، 8 ، 

EVED       : JHIZ, `Amr ibn Bahr al-

REFVED   : Robert 2

DTNH       : 150/163

DTNC       : 767/780

VILPAY   : Bassora, Irak

DTNH       : 150/163   

DTNC        : 767/780   

VILPAY    : البصرة، العراق   

DTDH        : 255

DTDC        : 868/69

VILPD       : Bassora

DTDH        : 255   

DTDC        : 868/69   

VILPD       : البصرة   

QUAL        : أديب   

QUAL        : Adib

QUAL        : موسوعي   

QUAL        : Encyclopédiste

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

VEDPR   : درويش ، محمود   

VEDPA   : DARW·Ð, Maªmád

EVED      : DARWICH, Mahmoud

REFVED : Histoires et nouvelles de Palestine, Paris, Sycomore, 1979

EVED      : Mahmoud Darwish

REFVED : The Music of human flesh, London, Heinemann, 1980

EVED      : DARWEESH, Mahmoud

REFVED : Azzawi, The Body's anthem, Beirut, Dar al- Muthallath, 1979

EVED      : محمود درويش   

REFVED : شاهين، موسوعة كتاب  فلسطين في القرن العشرين، دائرة الثقافة­ منظمة التحرير الفلسطينية، 1992

EVED      : Mahmud Darwish

REFVED : Poèmes palestiniens : chronique de la tristesse ordinaire, Paris, Cerf, 1989

DTNC      : 1942

VILPAY  : Briwa, Galilée

DTNC      : 1942   

VILPAY  : البروة، الجليل   

NAT         : Palestine

NAT         : فلسطين   

QUAL      : شاعر   

QUAL      : Poète

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

VEDPR      : خريف ، البشير   

VEDPA      : HRAYYIF, al- BaѸr

EVED        : KHRAIEF, Béchir

REFVED   : La Terre des passions brulées, Paris, Lattès, 1986

EVED        : KHRYYIF, Bach¸r

REFVED   : Dictionnaire... des littératures, Paris, Larousse, 1985

EVED        : KHRAIEF, Bach¸r

REFVED   : Fontaine, Histoire de la littérature tunisienne, Tunis, Cérès éditions, 1999

EVED        : البشير خريف   

EVED        : BaѸr Jrayyef

REFVED   : Barg el- l¸l, Madrid, IHAC, 1982

DTNC        : 1917

VILPAY    : Nefta, Tunisie

DTNC        : 1917   

VILPAY    : نفطة، تونس   

DTDC        : 1983

VILPD       : Tunis

DTDC        : 1983   

VILPD       : تونس   

NAT          : Tunisie

NAT          : تونس   

QUAL       : قاص   

QUAL       : روائي   

QUAL      : Nouvelliste

QUAL      : Romancier

 

 ------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

VEDPR    : هيكل، محمد حسنين   

VEDPA    : HEIKAL, Mohamed Hassanein

EVED       : HEYKAL, Mohamed

REFVED  : L'Automne de la colère, Paris, Ramsay, 1983

EVED       : HAYKAL, Muªammad ©asanayn

REFVED  : C.C.O.E., Paris, Saur, 1984

EVED       : HEIKAL, Mohamed

REFVED  : The Road to Ramadan, London, Collins, 1975

EVED       : محمد حسنين هيكل   

DTNC       : 1923

VILPAY   : Le Caire

DTNC       : 1923   

VILPAY   : القاهرة   

NAT          : Egypte

NAT          : مصر   

QUAL       : صحافي   

QUAL       : سياسي   

QUAL       : مفكر   

QUAL       : Journaliste

QUAL       : Homme politique

QUAL       : Essayiste

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

VEDPR     : BEN JELLOUN, Tahar

VEDPA     : بن جلون، الطاهر   

EVED        : Tahar Ben Jelloun

EVED        : إبن جلون، الطاهر   

REFVED   : B.N., C.G.L.I. : S.C.N.L., Paris, 1985

EVED        : بنجلون، الطاهر   

REFVED   : حديث  الجمل، الدار البيضاء، دار النشر المغربية، 1975   

EVED        : IBN ¥ALLàN, al-ÔŒhir

REFVED   : C.C.O.E., Paris, Saur, 1984

EVED        : BEN JALLOUN, Tahar

REFVED   : The Body's anthem : illustrated poems for Tel el Zaatar, Beirut, Dar al Muthallath, s.d.

DTNC        : 1944

VILPAY    : Fès

DTNC        : 1944   

VILPAY    : فاس   

NAT           : Maroc

NAT          : المغرب   

PADOP     :  France

PADOP     : فرنسا   

QUAL       : Poète

QUAL       : Romancier

QUAL       : Essayiste

QUAL       : شاعر   

QUAL       : روائي   

QUAL       : مفكر   

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

VEDPR    : VAN DYCK, Cornelius

VEDPA    : فنديك، كرنيليوس   

EVED       : Cornelius Van Dyck

EVED       : كرنيليوس  فنديك   

REFVED  : الزركلي، الأعلام، 5 ، 223 ، 1984   

EVED       : Al Hakim Cornelius Van Alen Van Dyck

REFVED  : الزركلي، الأعلام، 5 ، 223 ، 1984   

DTNC       : 1818

VILPAY   : New York, Etats-Unis

DTNC       : 1818   

VILPAY   : نيويورك، الولايات  المتحدة   

DTDC       : 1882

VILPD      : Beyrouth, Liban

DTDC       : 1882   

VILPD      : بيروت ، لبنان   

NAT          : Hollande

NAT          : هولندا   

PADOP     : Liban

PADOP     : لبنان   

QUAL       : Médecin

QUAL       : Arabisant

QUAL       : Professeur

QUAL       : طبيب   

QUAL       : مستعرب   

QUAL       : أستاذ   

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

VEDPR    : SNOUCK HURGRONJE, Christian

VEDPA    : سنوك هرخرونيه، كرستيان   

EVED       : Christian Snouck Hurgronje

EVED       : كرستيان سنوك هرخرونيه   

REFVED  : الزركلي، الأعلام، 5 ، 221 ، 1984   

EVED       : Christiaan Snouck Hurgronje

REFVED  : Concordance et indices de la Tradition musulmane, t.8, Leiden, Brill, 1988

DTNC       : 1857

VILPAY   : Hollande

DTNC       : 1857   

VILPAY   : أسترهوت ، هولندا   

DTDC       : 1936

VILPD      : Leiden, Pays- Bas

DTDC       : 1936   

VILPD      : ليدن، هولندا   

NAT         : Hollande

NAT         : هولندا   

QUAL      : مستشرق   

QUAL      : Orientaliste

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

VEDPR      : CORRIENTE, Federico

VEDPA      : كورينطي، فدريكو   

EVED        : Federico Corriente

EVED        : فدريكو كورينطي   

EVED        : F. Corriente

REFVED   : Gramatica arabe, Madrid, IHAC, 1984

EVED        : ف · كورينطي   

REFVED   : إبن العطار، كتاب  الوثائق و السجلات ···، مدريد، المعهد الاسباني العربي للثقافة، 1983   

EVED        : F. Corriente Cordoba

REFVED   : Ibn Quzman, El Cancionero hispanoarabe, Madrid, Editora Nacional, 1984

EVED        : ف · كورينتي   

REFVED   : قاموس  جديد اسباني ­ عربي، مدريد، المعهد الاسباني العربي للثقافة، 1988   

EVED        : كورينتي، فيديريكو   

REFVED   : العقيقي، المستشرقون، مج· 2 ، ط·4 ، القاهرة، دار المعارف   

DTNC        : 1940

VILPAY    : Grenade, Espagne

DTNC        : 1940   

VILPAY    : غرناطة، إسبانيا   

NAT          : Espagne

NAT          : إسبانيا   

QUAL       : Critique littéraire

QUAL       : Linguiste

QUAL       : Traducteur

QUAL       : Editeur critique

QUAL       : ناقد أدبي   

QUAL       : لغوي   

QUAL       : مترجم   

QUAL       : محقق   

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

VEDPR        : GOLDZIHER, Ignaz

VEDPA        : جولدتسيهر، إجنتس   

REFVED      : بدوي، موسوعة المستشرقين ، بيروت ، دار العلم للملايين، 1984   

EVED           : GOLDZIHER, Ignac

REFVED      : Robert 2

EVED           : غولدزيهر   

REFVED      : المنجد في اللغة و الأعلام ، 1986   

EVED           : كولدصهر، إجناس   

REFVED      : الزركلي، الأعلام، 1 ، 84 ، 1984   

EVED           : جولدتسيهر، إجناتس   

REFVED      : الزركلي، الأعلام، 1 ، 84 ، 1984   

EVED           : جولدصيهر   

REFVED      : العقيقي، المستشرقون، القاهرة، دار المعارف ، 1980/1981   

EVED           : إجنتس  جولدتسهر   

REFVED      : مذاهب  التفسير الاسلامي، القاهرة، مكتبة الخانكي، 1955   

DTNH           :  1266

DTNC           :  1850

VILPAY       :  Székesfehérvar, Hongrie

DTNH           : 1266   

DTNC           : 1850   

VILPAY       : اشتولفيسنبرج، المجر   

DTDH           :  1340

DTDC           :  1921

VILPD          :  Budapest, Hongrie

DTDH           : 1340   

DTDC           : 1921   

VILPD          : بودابست ، المجر   

NAT             : Hongrie

NAT             : المجر   

QUAL          : Orientaliste

QUAL          : مستشرق   

QUAL          : Arabisant

QUAL          : Islamologue

QUAL          : Professeur

QUAL          : مستعرب   

QUAL          : عالم إسلاميات   

QUAL          : أستاذ   

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

 

[1]A`LÂM : Ism `alam, nom propre. 

 

[2]Ism `alam : Nom propre

 

[3]Laqab : surnom parfois titre honorifique et qui peut être admiratif : Muªy¸al- D¸n, (vivificateur de la religion) purement descriptif et de contenu neutre ou parfois péjoratif. Il peut provenir aussi de particularités ou de défauts physiques : al- ¥Œhiz.

 

[4] Kunya : élément onomastique composé d’Abá, père pour les hommes : Abá TammŒm, ou Umm, mère  pour les femmes, et d’un nom propre : Umm Kal×ám. La Kunya peut être purement métaphorique et faire allusion à une qualité. Elle peut indiquer une particularité physique : Abá ÐŒma, —Œt al-Himma.

 

[5]Nisba : Lien entre une tribu exemples : al-Kind¸, ou école : al-©anbal¸, al-Mu`tazil¸, ou un nasab une relation ascendante, généalogique :  al-HŒÑim¸, ou en relation avec un métier : al-©addŒd, al-HaÕÕŒt etc…

 

[6]La période moderne pose un problème : pour certains, elle commence  à partir des années 1800 et pour d’autres, à partir des années 1900. Nous nous situons entre les deux et avec vous, nous désirons fixer une fois pour toutes la date de cette période.

 

_7   قواعد الفهرسة الأنجلو- أميركية، عمان، جمعية المكتبات الأردنية، 1983.

 

[8]Remarque ج أو الجيم  =   G d’origine égyptienne, lettre anciennement arabisée en غ

 

 

[an error occurred while processing this directive]